Mes dernières chroniques:

jeudi 30 avril 2015

Bilan Avril 2015



30 Avril, l'heure est au bilan ! Je suis vraiment contente du bilan de ce mois d'avril. En effet j'ai plus lu et plus chroniqué que le mois précédent ! J'ai lu 5 livres et j'ai publié 6 chroniques. J'ai vraiment été très active sur le blog et sur facebook et j'ai publié les chroniques de tous les livres que j'ai lu ce mois-ci (sauf l'article sur "Scarlet" qui est fini mais que je n'ai pas encore publié).
Ce gros bilan est en partie du au vacances : plus de temps pour lire et chroniquer.
Je pense que ce mois de mai sera moins productif en raison de la reprise des cours et du bac de français qui approche.
Sinon, ce mois-ci, on a atteint la barre des 100 J'aime sur facebook et je suis super contente ! Je vous invite d'ailleurs à liker la page si ce n'est déjà fait !

Livres que j'ai lu :
-L'héritière / 333 pages
- Hemlock tome 2 /347 pages
-Cinder / 412 pages
-Romanticomodern / 57 pages
-Scarlet /477 pages

Total: 5 livres lus / 1626 pages




       


Film vu :
-Divergente 2 l'insurrection

Chroniques que j'ai faite :
(+Le mystère de Lucy Lost que j'avais mis par inadvertance dans le bilan de mars mais qui a été publié le 3 avril)

Total :5 chroniques / (6 chroniques en réalité)

Et vous quel est votre bilan pour ce mois d'avril ?

jeudi 23 avril 2015

Cinder




Cinder

de Marissa Meyer
Pocket Jeunesse
412 pages
17.90 €

***

Résumé :
Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

***

Ce que j'en ai pensé:

J'adore les adaptations de contes de fées, que ce soit au cinéma ou en roman, j'adore ça ! J'étais donc impatiente de découvrir Cinder qui est, comme son nom l'indique (Cinderella = Cendrillon en anglais), une adaptation de la célèbre histoire de Cendrillon.

Je me demandais tout d'abord comment l'auteur allait intégrer les éléments qui pourraient nous rappeler le conte dans un univers si futuriste mais elle a réussi à garder les éléments principaux : la belle-mère de Cinder est une horrible marâtre, l'une de ses soeurs (Peal) est méchante avec elle, il est question d'un bal, il y a un prince (Kai), elle pert sa chaussure son pied, elle doit se trouver une robe ... Tout sauf l'épisode de la gentille fée qui lui, a été complètement supprimé (et j'attendais avec impatience la retranscription de ce passage).

Mais on oubli vite tous ces éléments et l'on quitte le conte pour plonger dans un univers complètement inventé par Marissa Meyer. Un univers futuriste qui se déroule après la Quatrième Guerre Mondiale, en Asie (je m'en suis rendue compte tardivement, j'étais persuadé que c'était en Europe ^^). Un univers remplit d'une toute nouvelle technologie avec les androïdes et gadgets en tout genre mais également d'une nouvelle maladie ravageuse : la létumose qui touche l'ensemble de la Terre.

Cinder, l’héroïne,est une mécanicienne cyborg à qui l'on s'attache facilement. J'ai bien aimé ce personnage et la suivre tout au long de l'histoire. J'ai adoré le personnage d'Iko (un androide) qui m'a fait beaucoup sourire avec ses bêtises. Pour le prince Kai, je l'ai trouvé un peu trop "prince charmant", je trouve qu'il attache vraiment beaucoup d'importance à Cinder alors qu'elle est seulement mécanicienne. Et qu'il insiste vraiment beaucoup pour qu'elle l'accompagne au bal (prince Kai si tu m'entends: un non c'est un non et puis c'est tout ! Pas la peine d'insister! ^^). La belle mère de Cinder m'a agacé :elle ne voit donc pas que Cinder fait tout le travail! J'aurais bien aimé apprendre à connaitre son beau père. Le docteur Erland m'a beaucoup intrigué par ses réactions : heureusement tout s'explique ensuite. J'aurais également en savoir plus sur la fameuse reine Lunaire : peut être dans le prochain tome ?

Concernant l'intrigue: pas de surprise de ce côté. L'auteur donne tellement d'indices que la "révélation" finale n'en est pas une : le lecteur le sait bien avant. Cette information aurait pu être écrite en gros en rouge au milieu du roman cela aurait été pareil ! C'est un peu dommage puisque le dernier chapitre insiste bien sur ça et sur la surprise de Cinder.

Au niveau de la fin : là, je me pose plein de questions. Que vas devenir Cinder ? Que vas-t-elle faire? J'attends de découvrir le second tome Scarlet afin de découvrir tout cela. Je me demande d'ailleurs comment l'auteur va faire puisque le second tome parle du chaperon rouge: Comment vas-t-elle mélanger les deux contes ? Je me le demande ! Un suite qui s'avère être pleine de surprises...

   Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Aimez-vous les romans inspirés des contes de fées comme moi ?

mercredi 22 avril 2015

Romanticomodern




Romanticomodern

de Szilvia Deak
57 pages
2.99 € (prix kindle)

***

Ce que j'en ai pensé:

L'auteure, Szilvia Deak, m'a proposé de lire son recueil de poèmes Romanticomodern et j'ai accepté de vous en parler sur mon blog.
C'est un recueil très court qui se compose de 22 poèmes en français qui sont ensuite traduits en hongrois.
L'auteur étant d'origine hongroise, je comprends son souhait de faire cette traduction, cependant elle ne m'a pas été utile étant donné que je ne parle pas hongrois.
J'ai trouvé le recueil trop court à mon goût puisque je divise le recueil en deux (ne lisant que les poèmes en français). Il aurait été judicieux, je pense, d'ajouter quelques poèmes pour atteindre une trentaine de poèmes en français.
Parlons maintenant un peu des poèmes. Ils sont de tailles variées (mais ne sont, la plupart du temps pas très longs : le plus grand fait une page et demie). Ces poèmes ne comportent pas de rimes et sont d'un style plutôt contemporain. Le thème principal du recueil serait, je pense, notre société actuelle.
Deux des poèmes se nomment "Le gène égoiste". L'un est pour les hommes et l'autre pour les femmes, j'ai trouvé l'idée sympa et originale de faire deux versions !
Je n'ai pas été transcendé par la lecture puisque j'ai une préférence pour les rimes mais cela reste tout de même une brève lecture agréable. De plus si vous posséder kindleunlimited, vous pouvez acquérir ce recueil gratuitement, alors pourquoi ne pas tenter ?

  Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

mardi 21 avril 2015

Hemlock : tome 2 : Les Arcanes de Thornill




Hemlock : tome 2 : Les Arcanes de Thornill

de Kathleen Peacock
La Martinière J.
347 pages
14.90€

***
Quatrième de couverture :

Depuis l'apparition du syndrome du lycanthrope, la petite ville de Hemlock vit dans la peur et la suspicion.
Après avoir élucidé le meurtre d'Amy, sa meilleure amie, Mac pensait tourner la page. Mais rien n'a changé ; et Kyle, son petit ami affecté par la maladie, a préféré quitter la ville pour ne pas risquer de lui faire du mal.
Refusant de perdre celui qu'elle aime, Mac part à sa recherche. Mais leurs retrouvailles sont gâchées par l'intervention des Trackers.
Enfermés à Thornhill, un camp où l'on prétend réhabiliter les jeunes loups-garous, Amy et Kyle n'ont plus qu'un but : fuir. Car derrière les murs et les barbelés, la réalité surpasse les pires rumeurs...

 ***

Ce que j'en ai pensé :

Voici le deuxième tome de la série. Dans le premier tome, l’héroïne qui se prénomme Mac va chercher à trouver le meurtrier de son amie : Amy. Il faut également savoir qu'une maladie atteint de plus en plus d'humains : la maladie du loup-garou. Elle va découvrir que Kyle son (petit)ami est atteint de cette maladie et, pour la protéger, il décide de quitter la ville (Hemlock). Dans ce deuxième tome, Mac accompagnée de Jason et de Serena, va partir à sa recherche.

J'ai bien aimé tout d'abord le fait que l'on quitte Hemlock, cette petite ville si mystérieuse, pour partir à l'aventure avec Mac et ses amis. L'aventure est de courte durée puisqu'ils sont rapidement arrêtés et enfermés dans un nouveau camp de détention : Thornhill qui rappelle étrangement les fameux (et horribles !) camps de concentration. Cela nous permet de découvrir un tout nouveau "univers" puisque dans le tome 1, on nous parlait déjà des camps mais un voile de mystère entourait le sujet. En plus de l'organisation du camp qui est très bien détaillé, on découvre peu à peu les secrets du camp et les expériences qui de font dans l'ombre...

Au niveau des personnages : Mac est toujours aussi inconsciente du danger puisqu'elle va rester dans le camp alors qu'elle est humaine ! Kyle reste un peu distant envers Mac : nous savons qu'il l'aime mais son dégout de lui-même par sa condition de loup-garou et sa peur de la blesser à tout instant nuisent à leur relation. Jason, ancien Tracker, a changé du tout au tout même si quelques remarques nous rappelle qu'il a fait partie de ce groupe, chargé d'éliminer les loups-garous. Il nous apparait plus mature, protecteur et complètement fou amoureux de Mac. J'ai également beaucoup aimé la présence de Hank dans ce tome : le père de Mac.Il ne correspond pas à la description que nous avait fait Mac dans le tome 1 et semble complètement changé ! C'était un des personnages que j’espérais découvrir dans ce tome et c'est maintenant chose faite !

Pour conclure, je dirais que c'est une très bonne suite qui nous permet de creuser le sujet des loups-garous avec la découverte très intéressante du camp de Thornhill, la découverte des nouveaux personnages et l'évolution des personnages déjà présents dans le tome 1. Des questions restent en suspense comme par exemple : Que vas devenir Serena ? J'espère que le troisième et dernier tome qui sortira cette année, nous délivrera les réponses.

  Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Aimez-vous les histoires de loups-garous ?

vendredi 17 avril 2015

Film Divergente 2 : l'insurrection


Film Divergente 2 : l'insurrection

Durée : 2h

Synopsis:

L'Insurrection met Tris face à de nouveaux défis. Elle part à la recherche d'alliés et de réponses dans les ruines d'une Chicago futuriste. Tris et Quatre sont à présent des fugitifs en cavale et sont traqués sans relâche par Jeanine, à la tête d'une faction des Érudits assoiffée de pouvoir. Une véritable course contre la montre s'engage tandis qu'ils essaient de comprendre pour quelles raisons la famille de Tris a sacrifié sa vie, et pourquoi les chefs des Érudits sont prêts à tout pour les en empêcher. Hantée par ses choix passés et habitée par la volonté de protéger ceux qu'elle aime, Tris et Quatre affronteront des épreuves tout aussi impossibles les unes que les autres dans leur quête de la vérité sur leur passé et sur l'avenir de leur monde.

Bande annonce :

 

 Ce que j'en ai pensé :

Depuis que j'avais vu le premier film et que j'ai lu la trilogie, j'attendais avec impatience la venue de ce deuxième film au cinéma et ce n'est que récemment que je suis allée le voir.
On m'avait vantée les musiques et je peux vous dire que je les ai trouvé très belles ! Elles étaient très bien en rapport avec les passages du film. En particulier lors des attaques, courses poursuites...



Par contre, au niveau de l'histoire, j'ai trouvé que l'histoire différait pas mal du livre. Cela fait longtemps que j'ai lu le roman mais j'ai eu l'impression que le réalisateur a pris des éléments du roman un peu au hasard, les a assemblée tout en laissant pas mal d'éléments de côté. Je sais bien que l'on ne peut pas tout mettre dans un film, qu'il faut faire des choix mais j'ai vraiment l'impression que la moitié de l'histoire est passée à la trappe ! Surtout qu'une très grande partie des éléments qui ont été gardés, ont été largement modifiés et ne ressemblent plus trop à l'original. Cela m'a donnée une impression de manque, comme si le film était incomplet ou que l'on avait passé les éléments en accéléré pour faire une sorte de résumé de l'histoire.



Concernant les personnages : je déteste Peter et je trouve Caleb vraiment égoïste. La mère de Quatre m'a paru beaucoup plus jeune que dans mon imagination (voir trop ! On dirait presque qu'elle a le même âge que son fils ^^ Je me souviens d'un passage du film où tous les sans-factions qui sont là pour la protéger s'écartent. On attend avec impatience de la découvrir et je ne souviens m'être dis "Mais elle est où ?" tellement elle semblait avoir le même âge que ses gardes ) . J'avais un peu peur de la nouvelle coupe de Tris mais finalement, cette coupe courte lui va plutôt bien !



Je trouve que la relation entre Evelyn et Jeannine n'est pas du tout exploité. On comprend qu'il y a une sorte de concurrence entre les deux femmes mais on n'en sait pas plus. Je ne comprend pas pourquoi ils ont choisi de terminé le film sur cette image. Je l'aurais plutôt terminé par l'image des gens courant vers la clôture (qui aurait annoncé, en quelque sorte, la suite de l'histoire).



Le premier film avait été un coup de coeur (je ne sais pas si c'est parce que je n'avais pas lu les livres avant de le voir) tandis que celui-ci est vraiment très agréable mais je suis plutôt déçu par rapport au roman que j'avais adoré ! Je vous le conseille tout de même et je vous conseille également les romans par la même occasion qui surpassent largement les films d'après moi. J'attends la suite, en espérant ne pas être déçu.

    Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Et vous, qu'avez-vous pensé du film ? Êtes-vous aussi surpris que moi par l'âge de Evelyn ?


dimanche 12 avril 2015

L'héritière


L'héritière

de Melinda Salisbury
Gallimard Jeunesse
333 pages
16.90 €
Parution : 17/04/2015

***
 Résumé :
Twylla, dix-sept ans, est une élue, l'incarnation de la fille du dieu de la vie et de la déesse de la mort. Depuis ses treize ans, elle vit dans le château de Lorture où, bien qu'elle soit promise au prince, elle en participe pas comme les autres à la vie de la cour. Car Twylla est, en quelque sorte, le bourreau de la reine. Nourrie chaque mois d'un poison mortel contre lequel elle est immunisée, elle exécute les traîtres du royaume. Simplement en les touchant. Ce statut l'afflige au plus haut point et l'isole cruellement. Alors, quand son nouveau garde, Lief, charmant et rebelle, cherche à se rapprocher d'elle, Twylla se laisse aller aux confidences... et aux sentiments. Mais elle est fiancée au prince, auquel elle se sent liée, et redoute la cruauté de la reine. Tout bascule quand elle apprend que son rôle n'est qu'un mensonge et que la reine a tout inventé pour asseoir son pouvoir... Dans cette intrigue machiavélique aux sombres secrets, Twylla devra trouver sa vérité.

***
Ce que j'en ai pensé :

Lorsque j'ai reçu ce livre, je me suis empressée de lire la quatrième de couverture et je me suis immédiatement dit : "Ça a des airs de Ne me touche pas de Tahereh Mafi". En effet, l’héroïne possède un touchée mortel qui va lui servir à exécuter les traitres du royaume. Dès le début, on découvre que Twylla déteste ce rôle de "Daunen incarnée" (descendante d'une divinité qui lui permet de posséder ce pouvoir) et se sent très seule puisqu'elle n'a pas d'amis, ne peux toucher personne et reste, la plupart du temps, seule.
 L'originalité du roman tient sur tout l'univers que l'auteur a créé : Un royaume, des dieux, des coutumes ... J'ai particulièrement apprécié la cérémonie de la Dévoration (cérémonie où la dévoreuse des péchés doit manger de la nourriture pour que le corps du défunt puisse accéder à l'autre monde). Cette cérémonie est décrite avec précision : on sait quel aliment correspond à quel péché, on voit l'importance du rôle de la dévoreuse dans ce monde. C'est vraiment un point fort du livre puisque c'est un élément très important dans cet univers. J'aurais également aimé que le côté religieux avec les dieux... soit un peu plus détaillé puisque c'est la base, en quelque sorte, de ce royaume (je tiens à préciser que l'auteure nous donne des infos sur le sujet mais que j'aurais aimé qu'elle en parle plus ). Le royaume voisin de Lormere: Tallith m'a beaucoup intrigué puisque l'on y fait souvent référence au cours du roman sans toutefois révéler trop d'informations: je pense que l'auteur en parlera dans le prochain tome (il s'agit d'une trilogie). En tout cas, c'est un royaume que j'ai très envie de découvrir.
Au niveau des personnages : on découvre une reine cruelle et prête à tout, un prince qui semble un peu froid, Lief : le nouveau garde "séduisant" et d'autres encore.
La quatrième couverture disait "un triangle amoureux magistralement mis en scène" mas je n'ai pas était vraiment emporter par cette histoire d'amour et surtout pas par un triangle amoureux. En effet, les sentiments de Twyllia reste clairs et précis tout le long du roman, ce sont simplement ces actes et ce qu'elle pense être ces devoirs qui la font douter sur ses choix.
La fin du roman m'a un peu surprise, je ne m’attendais pas à cela et j'ai eu l'impression que l'histoire déviait de 90° pour surprendre le lecteur. C'est un vrai revirement de situation. Et, je ne sais pas vraiment comment dire, mais ce passage m'a semblé un peu bizarre comme si l'auteure devait absoluement mettre un élément surprenant dans le récit.
Je tiens également à mettre en avant la sublime couverture. Un livre/objet qui a bien ça place dans une bibliothèque !  
Pour conclure, c'est un univers original qui peut séduire et qui, je l'espère, sera encore plus creusé dans les prochains tomes. Ce fût pour moi une lecture très agréable.

  Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Ce roman vous tente-t-il ?

 

vendredi 10 avril 2015

Bilan mars 2015

Bilan du mois de mars
 
Livres que j'ai lu :
-Le théorème du homard / 408 pages
-Le mystère de Lucy Lost / 429 pages
-Delirium  /456 pages

Total : 3 livres lus / 1293 pages

   


Chroniques que j'ai faite :

Total : 2 chroniques

vendredi 3 avril 2015

Le mystère de Lucy Lost



Le mystère de Lucy Lost

de Michael Morpurgo
Gallimard Jeunesse
15.50€
429 pages

***

Résumé:

Mai 1915… Sur une île de l’archipel des Scilly, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée et hagarde, à moitié morte de faim et de soif. Elle ne parvient à prononcer qu’un seul mot : Lucy. D’où vient-elle ? Est-elle une sirène ou plutôt, comme le laisse entendre la rumeur, une espionne au service des allemands ? De l’autre côté de l’Atlantique, le Lusitania, l’un des plus rapides et splendides paquebots de son temps, quitte le port de New-York. A son bord, la jeune Merry, accompagnée de sa mère, s’apprête à rejoindre son père blessé sur le front et hospitalisé en Angleterre… L’histoire tragique du Lusitania, le « Titanic anglais », torpillé par les allemands en mai 1915.

***
 Ce que j'en ai pensé :

 L'histoire se déroule lors de la première guerre mondiale et est alternée entre deux parties. D'une part, la découverte d'une jeune fille ("Lucy") par Jim et son fils, Alfie sur une île abandonnée dans l'archipel des Scilly. Et d'autre part, la vie d'une certaine Merry , habitant à  New York, qui va tenter, avec sa mère, de rejoindre son père, blessé au front, en Angleterre en prenant le Lusitania, un somptueux navire. Le lecteur fait très rapidement la concordance entre ces deux personnages. Donc, pas de surprise de ce côté là.

Du côté de "Lucy": C'est un personnage très mystérieux au départ puisque nous ne savons rien d'elle. Elle reste complètement muette et ne peut répondre aux questions qu'on lui pose. Ainsi on ne sait pas d'où elle vient, ni qui elle est vraiment. Le lecteur va apprendre à en savoir plus sur elle au fil des pages. Je me suis attachée à sa famille d'adoption : Jim, Alfie qui va faire tant d'effort pour la faire parler et va la défendre contre quiconque voudra se moquer d'elle, et Mary, qui la prend immédiatement sous son aile et la considère comme sa propre fille. Restant muette, les habitants de l'île vont bientôt penser qu'elle est allemande et l'on découvre les bouleversements que la guerre peut provoquer sur une population aussi paisible que celle des îles Scilly. A certains chapitres, on découvre certains extraits du journal du docteur Crow qui va beaucoup participer à la rémission de "Lucy". J'ai également apprécié ce personnage et je trouve que ces extraits permettent d'avoir une vision encore différente de ce qui se déroule.

Du côté de Merry: on découvre une jeune fille qui a envie de revoir son père. Et on vit avec horreur le naufrage du Lusitania. Je ne connaissais pas du tout ce paquebot et cela m'a beaucoup plu de découvrir cette histoire.

L'auteur nous montre certains aspects de la guerre : du négatif, bien évidemment, avec par exemple ce jeune garçon qui va être blessé au front mais également du positif, pour nous montrer que certains personnes, même en temps de guerre, peuvent rester humaines et aider les autres.

C'est donc une lecture agréable où l'on se laisse bercer par les révélations de l'auteur qui vont nous permettre de découvrir la véritable histoire de "Lucy Lost".

  Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Et vous, connaissez vous l'histoire du Lusitania ?




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...