Mes dernières chroniques:

dimanche 25 juin 2017

Le jour où je suis partie





Le jour où je suis partie 

De Charlotte Bousquet / Flammarion jeunesse / 240 pages

Quatrième de couverture :

S'opposant à la volonté de son père qui veut la marier, Tidir s'engage auprès d'un groupe de femmes à Rabat, au Maroc, qui se battent pour leur émancipation et leur liberté.





Ce que j'en ai pensé :

Merci au site lecteurs.com pour m'avoir permis de découvrir ce roman !

Les points positifs :
le thème abordé : le droit des femmes
 le personnage principal qui est une femme de caractère
 cette sublime couverture !

Les points négatifs :
j'aurais aimé en savoir encore plus sur Tidir et continuer un peu ce voyage avec elle

Pour conclure : Le jour où je suis partie raconte l'histoire d'une jeune femme, Tidir qui se rend à la marche des femmes à Rabat. Mais ce n'est pas tout, c'est aussi un peu l'histoire de toutes les femmes, toutes les femmes qui se battent pour leurs droits, et pour l'égalité. Pour marquer les esprits, l'auteure nous envoie dans un autre pays : le Maroc avec une culture totalement différente. Là bas, les inégalités apparaissent plus criantes qu'en France. De nombreux thèmes forts sont abordés comme le mariage arrangé, le viol, l'éducation des femmes. Le lecteur est complètement transporté, il accompagne Tidir dans son voyage qui a des airs de pèlerinage. J'ai apprécié découvrir les points de vue de Tidir sur le monde et aussi la voir évoluer dans des univers différents. Le lecteur arrive à ressentir son incompréhension face aux vieilles coutumes, sa gène par rapport aux nouvelles, son envie de nouveauté. Tidir apparait comme déconnectée face au monde "moderne" qu'elle ne connait pas vraiment mais elle semble aussi avoir un regard lucide sur la vie, ce qui l'a rendue encore plus attachante à mes yeux. Même si j'ai apprécié partager ce petit moment avec elle, je regrette de ne pas l'avoir suivi plus longtemps. J'ai l'impression d'être coupée en plein élan et j'aurais aimé pouvoir poursuivre son évolution sur le monde et sur elle-même.

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Avez-vous d'autres romans sur le droit des femmes à me recommander ?

jeudi 22 juin 2017

Lady Helen




Lady Helen tome 1 : Le club des mauvais jours

de Alison Goodman / Gallimard Jeunesse / 568 pages

Quatrième de couverture :

Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s'apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l'espoir de faire un beau mariage. Mais d'étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d'étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d'insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ?


Ce que j'en ai pensé : 

Merci à Gallimard Jeunesse pour ce partenariat !

Points positifs :
le contexte historique de la royauté
l'originalité de l'intrigue
le caractère de lady Helen
 le trio amoureux

Point négatif :
devoir attendre pour avoir la suite

Pour conclure : En primaire et au collège, je ne jurais que par les livres avec un contexte de monarchie (si vous étiez lecteurs des colombes du roi soleil manifestez-vous dans les commentaires !) Et puis, j'ai peu à peu délaissé ce genre au profit des dystopies. Replonger dans ce monde avec Lady Helen m'a fait un bien fou ! Et je recommande à tout ceux qui aiment ce genre de contexte d'aller se le procurer. L'originalité par rapport à tous les romans du même style est la présence de magie qui rajoute un côté addictif à l'histoire. Encore une belle découverte de chez Gallimard Jeunesse.

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

dimanche 18 juin 2017

Prix Clara 2016

Prix Clara 2016

Collectif / Editions Heloise d'Ormesson / 125 pages

Quatrième de couverture :

Depuis 2007 plusieurs centaines d'adolescents âgés de moins de 17 ans, en France et dans tous les pays francophones, ont participé à ce concours de nouvelles. Sur quelques six cents nouvelles envoyées, seulement une poignée sera retenue pour former ce recueil, offrant ainsi l'opportunité à des écrivains en herbe d'être publiés. Dévoilant une sensibilité à vif à travers des thématiques aussi diverses que la politique, la maladie, et le voyage, les nouvelles du Prix Clara ouvrent une fenêtre sur les rêves et les préoccupations des adolescents d'aujourd'hui. Amour, science-fiction, polar, témoignage, aventure : tous les genres sont explorés avec brio par ces jeunes, révélant ainsi leur intérêt et leur talent pour l'écriture. Ces nouvelles surprennent par leur fraîcheur, leur originalité, leur sincérité, et proposent un kaléidoscope de l'imaginaire adolescent.

Ce que j'en ai pensé :

Merci au site lecteurs.com pour cet envoi !

Points positifs :
le fait que ces nouvelles soient écrites par des adolescentes
 les bénéfices qui sont données à une association lorsque l'on achète le livre
 des styles d'écritures tous différents mais appréciables !

Points négatifs :
j'ai aimé certaines nouvelles plus que d'autres mais c'est le jeu. Sinon je n'ai pas vraiment de point négatif à signaler

Pour conclure : J'ai découvert l'existence du Prix Clara grâce au site lecteurs.com et je trouve vraiment dommage qu'il ne fasse pas plus parler de lui. Le concept est vraiment sympa : des jeunes participent à un concours d'écriture et les meilleurs nouvelles sont sélectionnées pour créer le prix Clara. Si jamais vous connaissez des gens qui aiment écrire ou bien si vous êtes vous même un amateur d'écriture n'hésitez pas à participer. Par contre, il faut avoir moins de 18 ans. J'arrive malheureusement trop tard... Si vous êtes plus âgés, vous pouvez tout de même participer en partageant l'existence de ce roman et de ce prix autour de vous et en achetant ce recueil. Et oui, lire et faire une BA par la même occasion c'est possible ! J'ai trouvé les styles d'écriture vraiment sympathiques. Ces adolescentes ont une plume qui m'a semblé vraiment mature et c'est un des points qui m'a le plus plu ! Je ne suis pas particulière fan des nouvelles d'habitude mais là ça ne m'a pas du tout dérangé. On est même un peu déçue quand on arrive à la dernière nouvelle (Quoi déjà ?) J'ai aussi particulièrement apprécié qu'il y ait plusieurs S parmi les lauréates : et oui, les S ne pensent pas qu'aux maths et à la physique, il y en a qui aiment lire et même certains qui écrivent ! Vous l'aurez compris, c'est un recueil que je vous recommande !

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

N'hésitez pas à me donner le titre d'une nouvelle qui vous a plu en commentaire pour que j'aille la découvrir à mon tour !

jeudi 15 juin 2017

Les plus belles couvertures | La mer


Hello ! On se retrouve pour le troisième article du genre avec cette fois-ci le thème de la mer puisque l'été approche doucement. J'aurais bien aimé trouver plus de couvertures à vous présenter mais seuls ces 6 couvertures me sont venues en tête. Alors si d'autres vous viennent en tête, n'hésitez pas à me les donner en commentaire :) 

Quelle est votre couverture favorite ?

dimanche 11 juin 2017

Le sel de nos larmes



Le sel de nos larmes

de Ruta Sepeyts / Gallimard Jeunesse / 465 p

Quatrième de couverture :

Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées.
Chacun né dans un pays différent. Chacun traqué et hanté par sa propre guerre.
Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte devant l'avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes... Tous partagent un même but : embarquer sur le Wilhem Gustloff, un énorme navire promesse de liberté...



Ce que j'en ai pensé :

Merci à Gallimard Jeunesse pour ce partenariat !

Points positifs :
l'alternance des points de vue ( 4 en tout)
le panel important de personnages et pas que des personnes que l'on trouverait attachants (je pense ici à Albert)
 le contexte de la seconde guerre mondiale
 de l'émotion, surtout à la fin
 les courts chapitres qui donnent un certain rythme à l'histoire

Point négatif :
le manque de suspense : notamment consernant la fille sauvée par le chevalier, j'avais pratiquement tout deviné à son sujet

Pour conclure : Encore une magnifique histoire sur la seconde guerre mondiale que nous offre l'auteur. Le travail de recherche qu'elle a fourni est incroyable ! Unr belle histoire qui échappe de peu au coup de coeur à cause du petit manque de suspense mais je vous recommande tout de même vivement de le découvrir.

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

mercredi 7 juin 2017

Le matin en avait décidé autrement

Le matin en avait décidé autrement

de Salomé Vienne / Naos / 336 p

Quatrième de couverture :

Éda et Théo avaient tout pour être heureux. Des gamins comme les autres, qui jouaient à se faire peur en se racontant des histoires au pied du grand châtaignier. Un jour pourtant, Éda disparaît sans laisser de traces. Et tout le monde oublia l’arbre, Éda et ses rêves étranges. Tous, sauf Théo… Commence alors pour lui l’expérience du doute, l’adolescence puis l’âge adulte. Mais de l’autre côté des mondes, prisonnière de la cellule 222 du Centre de tests génétiques de l’Empire, Éda vit encore et lutte, chaque matin, pour un fol espoir : retrouver Théo et lui confier sa dernière histoire, celle de sa survie… Salomé Vienne nous entraîne aux confins des mondes, là où l’impossible et le merveilleux se rencontrent pour forger un récit hypnotique.

Ce que j'en ai pensé :

Points positifs :
✓ Un univers original
 une écriture poétique

Points négatifs :
j'ai eu du mal avec le début de l'histoire car je n'aime pas quand on essaye de parler comme des enfants
 un univers complexe où les informations sont dévoilées seulement petit à petit ce qui a tendance à embrouiller le lecteur

Conclusion : Une idée de roman basée sur le rêve, un côté dystopie, du mystère : la lecture du résumé m'avait charmée. Cependant, l'histoire ne s'est pas avérée être tout à fait ce à quoi je m'attendait. L'univers est développé et original : on y découvre deux personnage principaux Eda et Théodore avec qui on alterne les chapitres. Théodore se souvient d'Eda, une jeune fille avec qui il a passé son enfance mais un jour elle disparait et tout le monde l'a oublié sauf lui. Personnellement, après ça je n'avais qu'une envie : savoir le pourquoi du comment ! Je n'ai pas accroché avec les premiers chapitres de l'enfance, avant la disparition. Le côté "faux-enfantin" ne m'a pas plu... Heureusement, on quitte ensuite l'enfance pour l'adolescence où j'ai plus réussi à accrocher. Le lecteur est ballotté entre deux univers totalement différent et je trouve qu'on est assez vite perdu dans tout ça et c'est malheureusement une des chose qui a fait que je n'ai pas totalement adhéré à l'histoire. L'auteur en dévoile petit à petit et je suis contente qu'elle ait laissé du suspense mais le tout est trop décousu pour pleinement apprécier l'univers sans trop s'attarder sur les incompréhensions. Malgré tout, j'ai noté que plus il y avait de révélations et plus l'histoire m'intéressait en me donnant envie d'en savoir plus ! J'ai aimé l'écriture que j'ai trouvé pleine de vie et de sentiments. Certains passages m'ont particulièrement plu comme le passage où l'on découvre les anciens rois. Certains passages en deviennent presque philosophiques et invitent le lecteur à se questionner. Mais d'autres passages m'ont moins plu : je n'ai pas compris pourquoi il était là alors qu'ils n'avaient pas d'interêt avec l'intrigue (pour rajouter un chapitre ?) Donc c'est une lecture en demi-teinte pour moi. J'ai apprécié certain côté mais d'autres m'ont déplu. C'est une assez lecture atypique et d'après les avis Livraddict certains lecteurs sont totalement sous le charme donc j'espère que ça sera votre cas !

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

dimanche 4 juin 2017

Bilans Mars, Avril & Mai 2017


Mars a été un mois de cours normal (c'est à dire intense). 2 livres lus soit 620 pages.

   



Mois d'avril, dernier mois de cours. J'ai préféré me consacrer à mes cours et j'ai réduit encore plus mon temps de lecture jusqu'à finalement ne plus lire du tout. Au compteur, un seul roman soit 336 pages.




Au mois de mai : le concours. Comme pour le mois d'avril, je n'ai pas lu de romans jusque là. Ensuite, c'était les vacances donc j'ai pu me replonger avec joie dans la lecture puisque j'avais tout le temps nécessaire. Le bilan du mois de mai contient donc 6 livres soit 2602 pages.
J'ai pu me replonger dans un livre en VO avec Everything, Everything et je n'ai pas ressenti de difficulté même si ça faisait un an que je n'avais plus touché à l'anglais.
J'en ai profité pour sortir de ma PAL des romans qui me faisaient très envie. Et j'ai eu 2 coups de coeur (jackpot !) : La faucheuse et Lux tome 1.

      
 

Quels sont vos coups de coeur du mois ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...