mardi 27 mars 2018

La passe miroir tome 3 : la mémoire de Babel



La passe-miroir tome 3 : la mémoire de Babel

de Christelle Dabos / Gallimard Jeunesse / 496 pages

Quatrième de couverture :

Thorn a disparu depuis deux ans et demi et Ophélie désespère. Les indices trouvés dans le livre de Farouk et les informations livrées par Dieu mènent toutes à l'arche de Babel, dépositaire des archives mémorielles du monde. Ophélie décide de s'y rendre sous une fausse identité.



Ce que j'en ai pensé :

Ce tome 3, je l'ai longuement attendu ! J'étais donc très impatiente de replonger dans l'univers si particulier de Christelle Dabos.

Dans ce tome, l'auteure nous fait découvrir un nouvel univers : celui de l'arche de Babel. Là bas, domestiques mécaniques et respect des règles sont de mise. Comme pour les tomes précédents, l'imagination est bien présente. L'univers est complet et original.

Concernant les personnages, j'ai été surprise par le choix de l'auteure. En effet, ce tome se concentre essentiellement sur Ophélie au détriment des autres personnages comme Thorn, Archibald etc. Je suis contente de pouvoir suivre Ophélie bien-sûr mais j'ai été un peu déçue de ne pas voir les autres personnages des tomes 1 et 2 intervenir plus souvent dans le récit. J'ai trouvé notamment que l'arrivée de Thorn se faisait bien trop attendre.

Concernant l'intrigue, il m'a semblé que le début du roman m'a moins palpité que les tomes précédents mais cela s'améliore avec l'arrivée de Thorn dans le récit.

Pour conclure, je n'ai pas eu de coup de coeur pour ce troisième tome. J'espère que le quatrième tome sera bourré de rebondissements et d'action de la première à la dernière page !

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Quel est votre tome préféré parmi cette saga pour le moment ?

lundi 19 mars 2018

Le soleil est pour toi



Le soleil est pour toi 

de Jandy Nelson / Editions Gallimard / 496 pages

Quatrième de couverture :

Noah et Jude vivent en Californie. Les jumeaux sont très proches bien que différents : Noah, le solitaire, dessine à longueur de temps et Jude, l'effrontée, est passionnée par la sculpture. Mais les premiers troubles de l'amour et du désir bouleversent leur relation et leurs chemins se séparent.





Ce que j'en ai pensé :

Les avis positifs sur ce roman m'ont donné envie de le découvrir. Je l'ai donc placé dans ma valise pour cet été,  pensant qu'il serait une parfaite lecture pour les vacances.

Eh bien tout d'abord je peux dire que cette lecture convient très bien en tant que lecture de vacances.

Je ne m'étais pas attardée sur la quatrième de couverture. Me laissant seulement tenter par l'illustration, le titre et les nombreuses éloges qu'on en faisait. C'est certainement à cause de ce trop plein d'attentes que ce ne fût pas un coup de coeur.
Côté résumé, en quelques mots,  ce roman parle de jumeaux, de rêves, d'art et de sentiments.

Au niveau des personnages, j'ai bien aimé les jumeaux. En particulier Noah puisqu'il est plus développé que sa soeur par l'auteure. J'ai aimé découvrir à travers ses yeux un regard neuf et original sur le monde. Je n'ai toutefois pas eu de véritable coup de coeur pour un personnage en particulier. 
J'ai bien aimé qu'il y ait une alternance de point de vue entre Noah et Jude mais la longueur des chapitres (qui durent parfois 1h50 !) casse la légèreté de la plume. Cette longueur est un des points que j'ai le moins appréçié. Des chapitres plus rapides auraient rendu l'histoire plus fluide et auraient été plus appropriés.

Le contenu de l'intrigue est sympathique sans être novateur. Je n'ai pas été ébahie.

Ce que je retiens de cette lecture est la plume de l'auteure. C'est ce qui donne tout le charme au récit. L'écriture est poétique grâce aux nombreuses métaphores ou comparaisons. Et j'ai donc envie de faire un parallèle avec Tous nos jours parfaits.

Un roman sympa à lire en été pour son écriture qui, je l'espère, saura vous faire voyager. 

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Quel est le dernier roman dont vous avez apprécié la plume de l'auteur ?

jeudi 15 mars 2018

Nil tome 1



Nil tome 1

de Lynne Matson / PKJ / 456 pages

Quatrième de couverture :

Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…


Ce que j'en ai pensé :

Depuis sa sortie, Nil était un livre qui me tentait. J'attendais avec impatience cet été pour le découvrir car je trouvais la saison parfaitement appropriée à cette lecture.

L'intrigue de Nil est globalement assez simple. Des ados se retrouvent téléportés sur une île du nom de Nil. Ils ont un an pour en repartir à travers des portails qui apparaissent aléatoirement.
L'histoire est alternée selon le point de vue de Thad et de Charley, deux ados piégés sur l'île. J'ai bien aimé cette alternance.

J'ai trouvé les personnages sympas mais il n'y en a pas qui se démarque réellement selon moi. J'aurais aimé plus de profondeur. Ici, les personnages m'ont paru trop beaux, trop lisses.

Côté intrigue, c'est la même remarque qui resort. Étant sur une île déserte,  j'aurais aimé plus de difficultés - même s' il y en a quand même déjà - ou du moins que cette difficulté transparaisse plus dans l'écriture.

Pour conclure,  c'est une lecture d'été que j'ai apprécié. Elle est sur la même veine que Le labyrinthe. Pas de coup de coeur pour cette mise en bouche où beaucoup de choses ne sont pas dévoilées. J'attends de tomes suivants plus d'approfondissements, tant au niveau de l'intrigue qu'au niveau des personnages.

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Avez-vous préféré Nil ou le Labyrinthe de James Dashner ?

dimanche 11 mars 2018

Les Insoumis tome 2 : Le chemin de la vérité


Les Insoumis tome 2 : le chemin de la vérité

d'Alexandra Bracken
La Martinière J.
16.50€
508p

***

Quatrième de couverture :

Dans un futur proche, les adolescents ont été décimés par un virus inconnu, le NIAA. La plupart des survivants, dotés de pouvoirs psychiques incontrôlables, ont été parqués dans des camps. D'autres, regroupés dans la Ligue des enfants, luttent pour leur liberté.

Au sein de la Ligue, Ruby, capable de contrôler les esprits, se bat pour la fermeture des camps. Sa mission ? retrouver une clé USB contenant des informations ultra-secrètes impliquant le gouvernement dans la propagation du virus.

Mais son pire ennemi est en elle, car ses pouvoirs grandissants pourraient bien prendre le pas sur sa raison. Et sur son humanité.

***

Ce que j'en ai pensé :

Je vous invite à découvrir tout d'abord ma chronique du tome 1 : ici

Ce tome m'a moins convaincu que le précédent. La fin du tome 1 laissait présager un tome 2 au top mais je n'ai pas eu cette impression. 

"J'avais appris, ces dernières semaines, qu'on s'attache inévitablement aux gens quand on les connaît bien. On ne se différencie plus nettement d'eux et la séparation est très douloureuse lorsqu'il faut les quitter."

Il y a des révélations et des découvertes notamment sur la Ligue des Enfants mais pas assez à mon goût. J'avais envie de tout savoir. Je dois admettre que l'auteur nous permet tout de même d'en apprendre pas mal. En effet, dans ce tome le lecteur se retrouve plongé au cœur même de la Ligue : on y fait la connaissance de quelques membres, la découverte des locaux, des missions, le rôle des super-enfants (entendez par là ceux qui ont des pouvoirs : les verts, oranges, jaunes...). Il y a de l'action mais rien de Wahou ! Certains passages m'ont paru un peu longs. Peut-être à cause de la longueur des chapitres ?

"On ne peut pas raisonner avec des gens aveuglés par la fureur."

Ruby est à nouveau le personnage principal dans ce tome mais elle apparait changée : son entrainement au sein de la Ligue des enfants l'a rendu plus forte et lui a permis de mieux maitriser ses pouvoirs. Ce que j'ai bien aimé c'est la présence de nouveaux personnages : Jude et Vida. Tous deux sont membres de la Ligue. On fait enfin la connaissance de Cole, le grand frère de Liam. On retrouve également des personnages du premier tome mais je ne vous dirai pas lesquels afin de préserver le suspense. J'attendais avec impatience le retour d'un des membres de la bande mais il n'apparait pas du tout au cour du roman. Je pense que le tome 3 sera l'occasion de le faire réapparaitre mais cela reste une petite déception.

"Quand on se retrouve sans rien - sans argent, sans emploi, sans logement -, il ne reste que l'espoir et même ça, c'est une denrée rare"

Je lirai certainement le tome 3, histoire de finir la trilogie.

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

dimanche 4 mars 2018

Le choix d'Edith

Le choix d'Edith

de Edith Eger
LC Lattès
380 pages

Quatrième de couverture :
À 16 ans, Edith Eger est déportée à Auschwitz avec sa famille. Repérée par Joseph Mengele, elle est choisie pour rejoindre la troupe de danseuse du camp. Elle survivra et réussira avec le temps à transformer le choc de l’horreur en formidable énergie de vie au service des traumatisés de l’existence : soldats en plein chaos, femmes battues ou violées, enfants en profonde souffrance.
La vie du Dr Eger est une succession de choix pour s’échapper de son passé. Elle s’installe aux États-Unis en 1947, suit des études de psychologie pour comprendre le moteur de sa survie et celui des monstres qu’elle a fréquentés, choisit de donner la vie alors que les médecins le lui interdisent, s’occupe de grands blessés de la vie pour leur insuffler l’extraordinaire énergie et volonté qu’elle s’est forgée.
Comment aider ses patients à faire le choix de la vie, de la reconstruction, c’est tout l’enjeu de la mission que le Dr Eger s’est donnée et qu’elle restitue dans cet ouvrage à partir de nombreux témoignages profondément émouvants de patients qu’elle a soignés et pour certains sauvés.

Ce que j'en ai pensé :

Merci à Netgalley pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

Lorsque j'ai lu la quatrième de couverture je me suis tout de suite dit qu'il fallait que je le lise : un témoignage d'une survivante d'Auschwitz écrit par cette même survivante, je ne pouvais pas manquer ça !

Le récit suit donc la vie Edith Eger un peu avant son arrestation jusqu'à l'âge adulte, bien après sa sortie du camp. J'ai beaucoup aimé découvrir son histoire, ses mots, son incroyable force. Finalement,  peut-être paradoxalement pour certain, j'ai trouvé la partie concernant son enfermement dans le camps d'Auschwitz assez concise et j'ai trouvé que l'auteure nous parlait plus de sa vie hors du camp (et c'est finalement assez logique car elle a passé plus de temps en dehors qu'en dedans !).

J'ai trouvé qu'elle réussissait bien à nous faire ressentir l'omniprésence de cette traumatique expérience sans pour autant faire porter un poids trop lourd au lecteur et sans pour autant - surtout pas non ! - se mettre en position de victime. On découvre son parcours vers la liberté, son travail sur soi même si elle ne peut pas oublier ce qu'elle a vécu et faire table rase du passé, sa vie continue.

J'ai été impressionnée par Edith. J'allait écrire ce personnage mais ce n'est pas qu'un personnage, c'est une personne bien réelle ! Et j'ai été tout au long de son histoire impressionnée par son tempérament, sa force tranquille, sa capacité de résilience. J'ai été impressionnée par le fait qu'elle arrive à transformer une expérience si sombre en quelque chose de beau et de positif : aider des autres. Car Edith Eger ne s'est pas contentée de se préoccuper d'elle même après ces évènements, elle a décider de poursuivre un cursus de psychologie et de soigner d'autres personnes qui en avaient besoin (et, se soigner elle même par la même occasion). Les histoires de ces patients parsèment d'ailleurs ce roman. 

Un récit que je ne peux que vous conseiller si vous êtes intéressé par ce thème de l'histoire. Une plume claire, lucide, poétique qui se fait un chemin sur les traces de Primo Levi. 

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Des témoignages à me conseiller ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...