dimanche 4 mars 2018

Le choix d'Edith

Le choix d'Edith

de Edith Eger
LC Lattès
380 pages

Quatrième de couverture :
À 16 ans, Edith Eger est déportée à Auschwitz avec sa famille. Repérée par Joseph Mengele, elle est choisie pour rejoindre la troupe de danseuse du camp. Elle survivra et réussira avec le temps à transformer le choc de l’horreur en formidable énergie de vie au service des traumatisés de l’existence : soldats en plein chaos, femmes battues ou violées, enfants en profonde souffrance.
La vie du Dr Eger est une succession de choix pour s’échapper de son passé. Elle s’installe aux États-Unis en 1947, suit des études de psychologie pour comprendre le moteur de sa survie et celui des monstres qu’elle a fréquentés, choisit de donner la vie alors que les médecins le lui interdisent, s’occupe de grands blessés de la vie pour leur insuffler l’extraordinaire énergie et volonté qu’elle s’est forgée.
Comment aider ses patients à faire le choix de la vie, de la reconstruction, c’est tout l’enjeu de la mission que le Dr Eger s’est donnée et qu’elle restitue dans cet ouvrage à partir de nombreux témoignages profondément émouvants de patients qu’elle a soignés et pour certains sauvés.

Ce que j'en ai pensé :

Merci à Netgalley pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

Lorsque j'ai lu la quatrième de couverture je me suis tout de suite dit qu'il fallait que je le lise : un témoignage d'une survivante d'Auschwitz écrit par cette même survivante, je ne pouvais pas manquer ça !

Le récit suit donc la vie Edith Eger un peu avant son arrestation jusqu'à l'âge adulte, bien après sa sortie du camp. J'ai beaucoup aimé découvrir son histoire, ses mots, son incroyable force. Finalement,  peut-être paradoxalement pour certain, j'ai trouvé la partie concernant son enfermement dans le camps d'Auschwitz assez concise et j'ai trouvé que l'auteure nous parlait plus de sa vie hors du camp (et c'est finalement assez logique car elle a passé plus de temps en dehors qu'en dedans !).

J'ai trouvé qu'elle réussissait bien à nous faire ressentir l'omniprésence de cette traumatique expérience sans pour autant faire porter un poids trop lourd au lecteur et sans pour autant - surtout pas non ! - se mettre en position de victime. On découvre son parcours vers la liberté, son travail sur soi même si elle ne peut pas oublier ce qu'elle a vécu et faire table rase du passé, sa vie continue.

J'ai été impressionnée par Edith. J'allait écrire ce personnage mais ce n'est pas qu'un personnage, c'est une personne bien réelle ! Et j'ai été tout au long de son histoire impressionnée par son tempérament, sa force tranquille, sa capacité de résilience. J'ai été impressionnée par le fait qu'elle arrive à transformer une expérience si sombre en quelque chose de beau et de positif : aider des autres. Car Edith Eger ne s'est pas contentée de se préoccuper d'elle même après ces évènements, elle a décider de poursuivre un cursus de psychologie et de soigner d'autres personnes qui en avaient besoin (et, se soigner elle même par la même occasion). Les histoires de ces patients parsèment d'ailleurs ce roman. 

Un récit que je ne peux que vous conseiller si vous êtes intéressé par ce thème de l'histoire. Une plume claire, lucide, poétique qui se fait un chemin sur les traces de Primo Levi. 

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Des témoignages à me conseiller ?

5 commentaires:

  1. Je suis très intéressée par ce genre de romans historiques donc j'aimerais beaucoup le découvrir!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis fortement intéressée par ce livre ! Je le note immédiatement dans ma wish-list.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'avais pas vu passer ce livre, merci pour la découverte. A priori, il a tout pour me plaire donc je me le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Contente d'avoir pu te le faire découvrir !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...